logo

Les bons gestes pour préparer votre casque à l’hiver

Lentement mais sûrement, l’automne est en train de laisser sa place à l’hiver. Il faudra donc s’y préparer comme il se doit pour ne pas vivre l’enfer sur nos deux-roues. Une attention toute particulière doit être accordée au casque. En plus de sa fonction protectrice, elle doit effectivement nous garder au chaud tout en assurant une visibilité optimale.

Préparer son casque pour faire face au froid

D’accord, la fonction première d’un casque moto est de protéger la tête en cas de chute ou d’accident. Mais en hiver, cet accessoire doit également nous tenir au chaud. Difficile effectivement de se concentrer sur la route lorsqu’on a les oreilles qui gèlent.

Avant que le mercure ne commence à chuter, pensez donc à préparer votre casque pour l’hiver. Déjà, si possible, optez pour un casque intégral. L’idéal serait d’avoir un modulable. En fait, un casque intégral vous assurera une meilleure protection contre le froid. La tête étant entièrement enfermée dans le casque, aucun risque que vous ne receviez le froid glacial en plein visage. Mais un casque intégral ne pourra rien contre le froid si son revêtement intérieur n’est pas ajusté. Certains fabricants de casques proposent des revêtements hiver. Sinon, il est toujours possible d’acheter un rembourrage spécial. Celui-ci devra être enfilé juste avant de mettre son casque. Imperméable et respirant, il vous assurera une protection optimale contre le froid.

La buée, l’autre problème du motard en hiver

Dès qu’on parle d’hiver, on a toujours en tête le froid. Mais en plus, le motard doit faire face à un autre problème tout aussi majeur : la formation de buée, un phénomène qui réduit considérablement la vision.

Pour faire simple, la buée est le fruit de la condensation de la vapeur d’eau sur une surface. Pour comprendre pourquoi la buée est plus problématique en hiver, il faut comprendre ce qu’on appelle l’humidité relative. Cette dernière n’est autre que la quantité de vapeur présente dans l’air. La température est un facteur essentiel, plus elle est élevée, plus l’air peut contenir de la vapeur d’eau. Si un air chaud ayant une humidité relative de 100 % est refroidi, l’excès de vapeur d’eau qu’il ne pourra plus contenir va se condenser en gouttelettes. Ce phénomène est constaté à l’intérieur du casque. L’air chaud que nous expirons entre en contact avec l’écran du casque bien refroidi par le climat. La buée formée obstrue ainsi la visibilité.

Préparer son casque contre la formation de buée

Vous l’aurez compris, la formation de buée est un phénomène naturel. Là où l’on peut intervenir, c’est au niveau de l’écran du casque. On peut faire en sorte que les gouttelettes qui se forment n’y adhèrent pas. La solution en vogue du moment est la lentille Pinlock qu’on peut mettre en place sur la face intérieure de l’écran. Notez pourtant que certains casques ne peuvent être équipés de cette technologie. On peut également appliquer sur la partie interne de l’écran un spray chimique antibuée. Dès maintenant, pensez aussi à vérifier le système d’aération de votre casque. Une mauvaise aération fait augmenter rapidement la température interne du casque et favorise ainsi la formation de buée.

  • Share

Comments are closed.