logo

Choisir son casque de secours

Tous les motards le savent, à un moment où un autre, on est obligé de prendre un second passager. Selon le Code de la route, ce dernier doit aussi porter un casque. Il faudra donc en prévoir un de secours. C’est là que cela se complique. Si vous avez acheté le vôtre sur mesure, comment choisir un casque de secours qui sera porté par d’autres personnes ?

Quelle taille pour son casque de secours ?

La taille est un critère essentiel dans l’achat d’un casque de secours. Déjà, il est important de connaître à peu près la morphologie des personnes que vous prenez généralement en double. Cela vous permettra de déterminer la taille qui ira à peu près à tout le monde. Inutile de prendre une taille particulièrement grande si le casque ne va qu’à une seule personne et ne correspond pas aux autres. Prenez un casque qui ira à la majorité des passagers, sinon, prenez un casque de taille standard M.

Quel type de casque choisir ?

Une fois la taille définie, vous devrez choisir le type de casque. Pour un casque de secours, il est plutôt conseillé d’exclure définitivement le casque intégral. Déjà, parce qu’il est généralement plutôt encombrant. Ensuite parce qu’un casque de secours peut être porté à tout moment. Si en été, vous proposez un casque intégral au second passager, il préfèrera prendre un autre moyen de transport. Optez pour les casques jet ou, à la limite, prenez un modulable. Selon ses envies et les besoins du moment, le passager pourra ainsi transformer le casque en jet ou en intégral. Vous l’aurez compris, un casque de secours se doit d’être pratique et surtout s’adapter à toutes les situations.

Casque de secours : et l’hygiène ?

Selon votre entourage, le casque de secours sera utilisé par différentes personnes. Cela soulève donc une nouvelle problématique : l’hygiène. Après une longue balade avec Untel, ce dernier a sué à grosses gouttes dans le casque. Il faudra donc prévoir ce type de situation dès l’achat du casque de secours. Privilégiez les casques dont l’intérieur peut être retiré et lavé. Cela facilitera l’entretien et vous évitera de tendre un casque pas très hygiénique à votre passager. En général, lavez l’intérieur du casque de secours au moins une fois par mois. Cette fréquence est à augmenter s’il sert beaucoup.

Et si vous dotiez le casque de secours d’un système de communication ?

Avec un casque de secours, vous vous assurez de pouvoir emmener un second passager sur votre deux-roues sans crainte. Mais il serait encore plus génial si ce casque vous permet de communiquer. Cela pourrait rendre le trajet moins long, mais surtout évitera le sentiment de solitude qu’on ressent généralement en tant que second passager sur une moto. Certains modèles de casques sont déjà prédisposés à recevoir un système de communication. Le micro et les enceintes sont directement intégrés au casque. Vous n’aurez plus qu’à brancher le kit de communication adéquat pour pouvoir discuter tranquillement entre vous. Certes, ces options ne sont pas données, mais se révèlent indispensables si vous faites généralement de longs trajets à deux.

  • Share

Comments are closed.