logo

The Keepers : le nouveau service de consigne de casques moto

Si la moto permet de diminuer considérablement la durée de nos déplacements en ville, elle n’est parfois pas si pratique que ça. Généralement, le motard se trouve dans l’obligation de trimballer son casque partout. Tous les deux-roues ne sont effectivement pas équipés de top-case ou d’un espace sous la selle capable d’accueillir un casque comme certains scooters. Et quand il le sont, les vols à l’intérieur de ceux-ci sont très répandus… Grâce au service de consigne The Keepers, ce genre de soucis fait maintenant partie du passé.

Les origines du concept The Keepers

Petit à petit, les consignes à casque de moto The Keepers s’installent à l’entrée des salles de cinéma, des centres commerciaux ou encore des stades. En 2014, la start-up Mains Lib’ installe la toute première du genre au MK2 Bibliothèque à Paris. Le concept est particulièrement innovant. Cette idée, François Jaubert, l’un des fondateurs de Mains Lib’ et étudiant en école de commerce à Angers à l’époque, la trouve lors d’un échange universitaire en Chine. Il constate la présence de consignes à parapluies à l’entrée des endroits publics assez fréquentés.

A la fin de ses études, il a décidé de lancer donc son projet en France et de l’appliquer sur les possesseurs de deux-roues : une idée novatrice.

Le modèle économique de The Keepers

Le système plaît particulièrement aux motards. Pour eux, le service est totalement gratuit. Il suffit de poser son casque, de bien verrouiller la consigne avec un code à quatre chiffres et de récupérer son bien avant de partir. Un endroit public (bar, resto) équipé du dispositif devient vite apprécié des propriétaires de deux-roues, et voit donc sa fréquentation augmenter. C’est pourquoi, c’est au propriétaire des lieux de louer les consignes The Keepers à la startup.

Et Mains Lib’ devient The Keepers

En deux ans, Mains Lib’ a réussi à installer une bonne centaine de consignes à casques moto dans toute la France. Le succès est tel que les dirigeants de la start-up ont décidé de procéder à un changement de nom pour se développer à l’international. En septembre 2016, Mains Lib’ est donc devenu The Keepers. L’Espagne a été le premier pays ciblé et les premières consignes The Keepers ont été installées à Barcelone.

Un choix judicieux car les deux-roues y sont très prisés : un habitant sur trois en possède un. Les autres villes ont vite suivi la tendance et pour 2017, l’entreprise compte bien s’attaquer à l’Italie.

The Keepers prend soin de votre casque moto, mais pas que…

Alors que le nombre de consignes à casques motos The Keepers continue de croître, l’entreprise a décidé d’étoffer son offre en lançant son service Le Dressing. Vous l’aurez compris, il est destiné à recevoir vos manteaux, blousons, pulls…

Comme pour les casques, ce service est gratuit pour les utilisateurs. Effectivement, grâce à cette nouvelle offre, les motards seront doublement gagnants. Plus besoin de trimballer partout son casque et son gros blouson en cuir lorsqu’il faudra passer dans plusieurs endroits. Avec The Keepers, prendre sa moto pour aller au stade, au cinéma ou faire son shopping devient une évidence.

  • Share

Comments are closed.