logo

L’airbag moto et scooter : où en est-on ?

En moto ou en scooter, la sécurité a toujours été une préoccupation majeure pour les usagers. Il faut admettre qu’en voiture, on peut compter sur la carrosserie (surtout l’arceau de sécurité et les airbags) pour réduire les chocs en cas d’accident. S’il est impossible de mettre un arceau de sécurité sur une moto, le motard lui peut quand même s’équiper d’un airbag.

Le système d’airbag pour motards

Dans une voiture, généralement, les airbags sont placés juste en face des passagers (au niveau du volant pour le conducteur, par exemple). En cas de choc assez violent, ceux-ci se gonflent en une fraction de seconde.

Impossible de mettre un airbag sur une moto ou un scooter. En cas d’accident, le passager est d’habitude projeté loin du véhicule. Il a donc fallu revoir un peu le système pour l’adapter aux utilisateurs de deux-roues. L’airbag moto ou scooter ressemble généralement à un gilet. Le pilote doit l’enfiler et le paramétrer avant de tailler la route. L’airbag moto se gonflera tel un gilet de sauvetage en cas d’accident. Ce système protège quasiment toute la partie supérieure du corps (du bas de la tête jusqu’au bassin). Les organes vitaux sont ainsi préservés : cervicales, clavicules, poumons, côtes… Vous l’aurez compris, le port du casque est toujours indispensable malgré l’airbag moto. Si certains doutent encore de l’efficacité du dispositif, sachez également que les pilotes de moto GP, la compétition reine des deux-roues, devront en porter dès 2018.

Moto et scooter : Les différentes technologies d’airbag

Depuis quelques années, les airbags moto et scooter ont beaucoup évolué. Différentes technologies sont actuellement commercialisées. Les gilets filaires figurent parmi les plus anciens.

Après avoir enfilé ce type d’airbag, le motard doit relier un fil à sa moto. En cas d’arrachement brutal de ce dernier, l’airbag s’activera instantanément. D’autres modèles d’airbags moto sont radiocommandés. Le gilet se gonfle lorsque les capteurs placés sur la moto détectent une perte de contrôle du véhicule ou des chocs violents. Les derniers modèles d’airbag sont dits « autonomes ». Les capteurs sont effectivement placés dans le gilet airbag. Chaque technologie a ses petits avantages et inconvénients. Certains trouvent le système filaire plus rassurant (mais il faut prendre son temps pour l’installer et le retirer à l’arrêt), d’autres préfèrent vivre avec leur temps et opter pour les gilets autonomes.

Entretenir son airbag moto et scooter

L’entretien du gilet airbag pour deux-roues est primordial, déjà, parce qu’il est réutilisable. Il suffit en fait de remplacer la cartouche de CO2 intégrée. Cette dernière doit être vérifiée une fois par an au minimum. Pour cela, il faudra la peser. Si son poids a diminué de plus de 3 grammes par rapport au poids indiqué, vous devez la remplacer.

Inspectez également tout le système méga. La présence de rouille et/ou des traces de corrosion peuvent réduire l’efficacité du gilet et augmenter son temps de gonflement notamment. Pour le nettoyage du gilet airbag, il est strictement interdit de noyer la partie mécanique du système. Autrement dit, ne comptez pas sur la machine à laver.

L’avis du Docteur Genet, spécialiste de médecine physique et de réadaptation et motard sur l’airbag moto :

  • Share

Comments are closed.