logo

ExoDyne, la moto électrique minimaliste

moto electrique

Depuis quelques jours, ExoDyne a fait le buzz sur la toile. Cette moto, pas comme les autres, interpelle effectivement par son histoire et son design aussi minimaliste que possible. Mais ne vous y trompez pas, ce deux-roues électrique fonctionne très bien et peut même séduire par son look assez sportif.

ExoDyne : Quand un vétérinaire crée une moto

Présenté au monde sans grande cérémonie, l’ExoDyne a rapidement agité la toile. Il est l’œuvre d’Alan Cross. Ne cherchez pas, cet illustre inconnu est un chirurgien orthopédique pour animaux résidant à Atlanta. Pour mettre à profit son diplôme d’ingénieur, il a décidé de mettre à profit son temps libre. Son objectif : concevoir sa propre moto électrique.

Si les grands constructeurs dépensent des fortunes pour donner à leur moto électrique le meilleur design possible, Alan Cross lui n’en a cure. Sa moto est d’une simplicité absolue et ne comporte que l’essentiel : les deux roues, les fourches, les amortisseurs, le guidon, la selle, le moteur électrique et les batteries. Une simplicité qui donne à la moto un certain charme, d’autant plus qu’avec son allure tout-terrain, le design n’est pas vraiment primordial.

Les spécificités techniques de la moto ExoDyne

Si la moto électrique ExoDyne ne gagnera pas le prix de l’année du « meilleur design », il trouvera bien sa place dans le garage d’un fan de deux-roues. Elle affiche en fait de bonnes performances. Son moteur, placé dans la roue arrière, peut développer une puissance de 15 chevaux (11 kW). Il permet à la moto d’atteindre une vitesse maximale de 95 km/h. Une performance assez remarquable lorsqu’on tient compte du poids de l’engin (113kg). Pour l’alimentation du moteur, il a effectivement fallu raccorder 48 batteries au Lithium polymère. Malgré cela, l’autonomie de l’ExoDyne reste assez limitée. Il faudra effectivement recharger l’engin au bout d’une trentaine de kilomètres seulement. Pour sa moto, Alan Cross a conçu lui-même certaines pièces, notamment le faux réservoir permettant de soutenir la selle. Il a également dû utiliser certains éléments d’autres machines existantes. En exemple, il s’est servi d’un étrier Brembo pour le système de freinage avant. ExoDyne est équipé d’amortisseur Ohlins de RM125 et d’une fourche provenant d’une Suzuki RMZ250.

Les casques qui iront bien avec la moto ExoDyne

Pour financer son prochain projet, Alan Cross a décidé de mettre en vente sa moto électrique ExoDyne. Si vous devenez l’heureux propriétaire de cette machine atypique, ou si vous développez votre propre modèle similaire, choisissez votre casque avec soin.

Ce dernier doit aller de pair avec le deux-roues. Il vous faut donc un casque minimaliste, mais assurant pleinement son rôle, comme la moto. Le casque jet Shoei J.O, avec sa coque en AIM et son écran CJ-3, est conseillé. Son intérieur en mousses assure au pilote un confort optimal. Le casque Nolan N21 fera également l’affaire. Son design est beaucoup plus travaillé. En plus d’un écran VPS assez large, il possède un double écran solaire intégré à déployer si besoin est. Le Nolan N21 est également prédisposé à recevoir le système de communication N-Com Muliti.

  • Share

Comments are closed.